Black Sheep Foods - Vegg2Food
Black Sheep Foods - Vegg2Food
Crédit photo : Black Sheep Foods

 

C’est peut-être à cause de mon nom de famille mais je n’ai jamais été intéressée par la viande d’agneau (Lamb – Agneau) même avant d’être végétarienne. C’est peut-être la saveur forte, le fait que ce soit souvent sec ou tout simplement par excès de considération sur ce qu’est réellement la viande d’agneau.

Mais pour beaucoup de pays dans le monde comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Inde, La Chine et d’autres pays d’Asie, l’agneau est un aliment de base. Comme ces pays ont une population grandissante qui devient plus aisée, il y a fort à parier que la demande en viande, agneau compris, va augmenter.

Donc, il est tout à fait opportun qu’une startup nommée Black Sheep Foods développe une alternative végétalienne à l’agneau haché. Créé en Juin 2019 par deux ex-employés de l’entreprise de fruits de mer « cellulaires » (développement de produits à base de multiplication cellulaire), Finless Foods, le burger d’agneau de Black Sheep Foods est composé de protéines de soja, d’huile de coco et d’arômes naturels. Sunny Kumar, le co-fondateur de Black Sheep Foods, m’a indiqué au téléphone la semaine dernière que l’entreprise développait une produit versatile de haché végétal type agneau pour réaliser toute sorte de plat de la boulette au curry.

Black Sheep Foods a rejoint le programme d’accélération des entreprises de l’Alimentaire MISTA dirigé notamment par Danone, Mars et d’autres. Cependant, ils font les cartons pour déménager à Singapoure pour participer au programme d’accélération de 5 mois « Big Idea Ventures« , duquel ils ont reçu une dotation de 250000 $ (l’auteur de cet article est un mentor de ce programme mais n’est pas directement impliqué avec Black Sheep Foods).

Leur stratégie de commercialisation est de proposer l’agneau végétalien au restaurants et services culinaires, en visant particulièrement la restauration collective des entreprises. Kumar annonce que Black Sheep Foods pourrait lancer un produit sur une petite échelle dès la fin du programme Big Idea Vetures. En terme de prix, le produit devrait être équivalent au prix de l’agneau aux USA, où les commandes sont fortes et rentables, mais plus cher que celui de zones comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Kumar ne sait pas encore où le produit sera lancé précisément mais estime que Singapoure serait un choix logique puisque cette zone est assez friande d’innovations pour les simili-carnés, comme la galette à burger Impossible Foods, poussant cette autre startup à monter rapidement une usine pour satisfaire la demande asiatique.

Qu’il lancent ou non à Singapoure, Kumar a été très formel en indiquant que Black Sheep Foods lancerait son produit en priorité dans des régions de l’Est (par rapport aux USA) comme l’Inde ou la Chine. Non seulement la compétition est faible, puisque le marché des alternatives à la viande n’est pas saturé comme à l’Ouest (Ndlr : Beyond Meat, Moving Mountains, Herta, etc…) mais il existe un besoin pressant de trouver des solutions durables pour fournir des sources de protéines avec du gout pour nourrir une population en pleine expansion. Bien que les Asiatiques mangent encore très peu de burger à base de végétaux, pour faire la différence, il faut pouvoir proposer des alternatives à l’ensemble des viandes issues du régime alimentaire quotidien des populations, comme l’agneau.

Black Sheep Foods n’est ps le seul à lorgner sur ce marché, potentiellement important, de la protéine végétale en Asie. Right Treat’s Omnipork propose un haché de porc végétalien, vendu autant dans les magasins grand public que dans les services de restauration, qui vise à satisfaire les préférences des consommateurs Asiatiques pour le porc. Du côté de la culture de viande cellulaire, Shiok Meats, basé à Singapour, réalise des crevettes cellulaires et Intergriculture multiplie les cellules pour réaliser du foie gras au Japon.

Enventuellement, Kumar pense envoyer son produit aux USA : « Ultimement, nous ne pouvons ignorer le marché US », m’a-t’il dit au téléphone. Sur ce marché, leur produit pourrait permettre à Black Sheep Foods de sortir du lot face  à la multitude d’offres d’alternative au burger de boeuf, surtout s’ils souhaitent passer directement à la distribution grand public. Cependant, le goût si particulier de l’agneau, qui ne plaît pas à tous les consommateurs, pourrait freiner les services alimentaires de tester le produit initial Black Sheep Foods.

Sans autre considération, je pense que Black Sheep Foods aurait tout intérêt à continuer de se focaliser sur les marché asiatiques et Autralie / Nouvelle-Zélande puisque la consommation d’agneau y est très importante. Les consommateurs pourraient donc apprécier l’arrivée d’une alternative végétale de grande qualité sur le marché. Et si les entreprises mentionnées ci-dessus sont déjà bien lancées en Asie, le marché est encore très jeune avec une marge de manoeuvre importante. Et personne ne fait de l’agneau végétale sur place pour le moment.

Cependant, si Black Sheep Foods finit par arriver sur le marché US, je pourrais revenir sur mes positions et tester le produit. Que mon nom de famille m’emporte !

 

Auteur : Catherine Lamb pour The Spoon.

Article publié le 04/11/2019 et traduit en Français par Florence Dusseaux + note de traduction et analyse.

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *