Lundi Vert - Vegg2Food

En début d’année, à l’appel de plus de 500 célébrités françaises, s’est lancé en grande pompe le « Lundi Vert ». Les réactions ont été multiples, dans un contexte économico-social français tendu (Les Gilets Jaunes, La crise de l’élevage, le CETA, etc.).

Mais qui sait réellement ce qu’est le « Lundi Vert » ?

A l’origine, il s’agit d’une étude scientifique portée par la MSH-Alpes de Grenoble, des chercheurs du CNRS et de l’INRA, pour analyser comment l’alimentation peut impacter l’environnement. Ce « Lundi Vert », qui a fait couler tant d’encre noire, a déjà été proposé dans plus de 40 pays dont les Etats-Unis où il rencontre un franc succès. Il est suivi par les collectivités locales comme celles de New-York ou Los Angeles et de grandes universités.

 

Cette étude est aussi une manière de mesurer les réactions face aux changements de la population française. N’oublions que cette journée se positionne également quelques mois après la Loi sur l’Alimentation portée par l’actuel gouvernement, et qui prévoit notamment l’obligation pour la restauration scolaire de proposer au moins sur une journée un repas végétarien, à partir du 1er novembre 2019. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela déchaîne les passions, même si beaucoup s’accordent à dire que la consommation de viande devient un réel problème de santé, en plus d’être un enjeu écologique. Que dire des incendies en Amazonie ?

 

Alors comment faire pour suivre cet événement ?

Les personnes s’inscrivent sur la base du volontariat pour collecter des données sur leur alimentation et leur comportement. Ils s’engagent à respecter les conditions suivantes : ne pas consommer de viande chaque lundi pendant une année. Le participant peut trouver grand renfort de recettes sur la page Facebook du Lundi Vert, où sont enregistrées quelques 12 100 personnes. Il peut ainsi se faciliter la recherche de repas équilibrés et découvrir d’autres sources de protéines parmi les légumineuses et céréales.

Sur 2000 sondés, 10,5% s’étaient lancés en début d’année et 25% en avait l’intention. L’impact aura été d’autant plus important quand on considère l’augmentation de la part des flexitariens en France.

D’un point de vue marketing, le Lundi Vert est une réussite. Des marques comme Sojade, n’hésitent pas à communiquer sur cet événement à travers des publicités ciblées sur les réseaux sociaux. Une idée originale pour faire découvrir leurs produits aux personnes directement intéressées.

On aurait pu aller plus loin…

Les raisons qui poussent les personnes à réduire leur consommation de viande sont multiples : la santé, le pouvoir d’achat, l’écologie, le bien-être animal, etc. Cependant, chez Vegg2Food nous pensons que pour une collecte de données efficaces, il aurait été plus intéressant que le Lundi Vert soit allé plus loin dans la démarche en retirant l’ensemble des produits d’origine animale, miel compris. Les scientifiques de l’étude auraient pu réellement mesurer l’impact de notre alimentation sur l’environnement, l’écologie et la sociologie.

 

Quand la presse fustige ou encense le Lundi Vert, que devons-nous penser du Samedi Rouge ou des sorties incroyables de nos élus à grand renforts de photos de steacks -frites sur Instagram ?

Le monde change et cela interpelle, c’est le moins que l’on puisse dire.

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *