Illustration Veggie Burger Ban

C’est officiel, le parlement européen s’est prononcé ce jour (23/10/2020) pour le rejet de l’interdiction d’utilisation de termes comme « meaty », « burger », « saucisses », « steak »…

Cet amendement nommé « Veggie Burger Ban » par un groupement d’associations européennes comme Vegan France Interpro a donc était rejeté mais ce n’est pas tout.

Un second amendement pour les appellations « fromages », « laits », « beurre » a été plébiscité par les euro-députés, allant jusqu’à possiblement supprimer les termes descriptifs comme « dairy-like » soit « substituts aux produits laitiers », « crème », « lait »… Cependant cela ne s’appliqura pas à des termes usuels comme « lait de coco », « beurre de cacahuètes » ou encore « crème de marrons » (à moins de vouloir une révolution en Ardèche 🙂 )…

Cet amendement concernerait également l’utilisation des emballages spécifiques des produits laitiers comme les boites de beurre ou encore les briques cartonnées pour le lait, mais qui sert aussi à conserver des jus de fruits… Attention, ça se complique.

Pour le moment, le projet est encore en discussion… Si les entreprises ont déjà pris les devants sur les appelations, notamment en France, puisque les termes « lait et fromag » sont interdits depuis 2017, on voit mal comment les boissons végétales pourraient être conservées autrement qu’en cartonnettes pasteurisées.

A moins de réinventer une économie circulaire comme cette startup anglaise Rerooted qui fut la première (elles sont au moins 5 désormais) à proposer des livraisons de boissons végétales à l’avoine en bouteilles de verre consignées, comme, de par le passé, quand le laitier faisait sa tournée…

Rerooted, startup anglaise de livraisons à domicile de boissons végétales à l’avoine

Ce texte prévoit également l’interdiction de faire des allégations comme « notre spécialité végétales émet moins de CO2 que… » Cette notion est importante au moment où la transition alimentaire s’installe notamment pour des raisons environnementales.

Par ailleurs, je m’interroge… Ayant travaillé en logistique internationale, on parle de « milk run » (le chemin du laitier) quand un camion part vide se son entrepôt (ou plein…) et se remplit au fur et à mesure de sa tournée, selon un planning très strictes et serrés… Va-t-on devoir changer aussi cette appellation ?

L’exemple du Milk Run ou tourner du laitier en logistique

Mais revenons à notre sujet ! L’annulation du « Veggie Burger Ban » est une victoire certaine pour les consommateurs mais également pour les entreprises qui produisent déjà des steaks ronds, des tubes qu’on appelle saucisses et des burgers pour les restaurateurs.

En revanche, nous ne savons pas si la France devra se conformer à cette décision et retirer la partie de la loi Egalim qui devait légiférer sur la question des appellations des produits véganes et végétariens. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’article de Vegan France Interpro avec pour conclusion une approche de la question industrielle.

Nous suivons de près la situation pour vous donner les dernières infos dès que disponibles.

Vous avez aimé ? Partagez !